ACCUEIL - Infos
eric meyer, peinture, figuration, dessin, contemporain
Il me parle comme il peint, des couleurs à la place des mots...

Eric Meyer est né en 1965 à Mulhouse. Il est peintre, dessinateur et graphiste.
Il vit et travaille à Aubervilliers (93300 - France).

A la fin des années 80 il s’installe en région parisienne, choisit de peindre et suit les cours du soir de l’Ecole des Arts Appliqués. Membre du groupe Action Peinture, il participe à de nombreuses manifestations et expositions collectives et est représenté par la Galerie Eric de Montbel où il expose à deux reprises.
Depuis février 2010 il coédite la revue d'art expérimentale KUU en compagnie du peintre Ivan Sigg avec qui il réalise des oeuvres communes sous le nom de KUU by Meyer & Sigg.

 

De cette profusion jusqu'à l'outrance d'éléments dans chaque composition naissent des oeuvres profondément agitées de l'intérieur, habitées. Agitation que l'artiste voit dans le monde et retransmet sous son propre éclairage, sous le filtre de son style minutieux jusqu'à l'obsession. Chez lui, rien n'est simple, tout est complexe et prend plusieurs visages. Ce choix artistique doit sans doute beaucoup à l'intérêt que porte Eric Meyer aux évènements de son époque et la vie quotidienne de l'homme qu'il peint dans ses activités les plus banales. Par une succession de petits triangles, ronds ou points, il opère une reconstruction à sa manière du dissolu. La ligne chez lui est essentielle, elle cerne avec une précision de graveur les différents éléments de ses compositions, doublements, triplement, comme si l'artiste voulait nous induire à repenser notre erreur de croire en ce que notre oeil voit.

Dominique Stal - Quinze de peinture contemporaine dans l'oeuvre de 61 peintres 1985-2000

 

Les peintures d'Eric Meyer s'inscrivent dans la mouvance de l'iconographie chère à la Nouvelle Figuration. Le besoin impérieux de reconstruire un monde en pleine dissolution est prétexte, bien justifié, à investir des structures graphiques hors des références connues. Peintures éclatantes, passionnées elles inondent l'espace de leurs gestes tentaculaires, de leurs yeux sans corps, de leurs formes déchiquetées. Elles projettent une image de la nature et de l'être qui ne se reconnaissent plus, qui recherchent leur clarté perdue, traduisant l'image d'un monde inintelligible, animés de forces terrifiantes.

Didier Henry - Arts Actualités Magazine

 
D'abord il m'a parlé des autoroutes qui quittent les grandes villes et qu'il a plaisir à emprunter les soirs d'été juste pour sentir la proximité d'un ciel qui s'enflamme au loin. Puis il n'a plus rien dit, laissant choir sa tête comme une fleur fanée, tirant sur sa cigarette en observant l'extrémité incandescente.
- il y a des rouges, des jaunes orangés, si tu savais..., des couleurs qui t'inondent l'esprit...
Il me raconte les chemins qui traversent les airs et qui relient les hommes, les sens giratoires, les carrefours. Il s'attarde sur le petit quelque chose qui fait que l'on choisit cette route plutôt qu'une autre, sur l'ivresse de la décision. Il parle de liberté mais aussi de retour en arrière, d'accident. Il me dit que parfois il a pris des virages trop vite et senti battre fort son coeur dans sa poitrine.
Il parle... Il me parle.
 
eric meyer, peinture, figuration, dessin, contemporain